Les différents types de barrages

La forme de la vallée, la nature du sol, les matériaux à disposition sur le site déterminent le type de barrage. Les barrages sont construits en béton ou en maçonnerie; les digues (ou barrages en remblai) sont en terre ou en enrochement.

Le barrage-voûte

C'est un ouvrage particulièrement élégant; en raison de la forme arquée du barrage, horizontalement et verticalement, la poussée de l'eau est reportée sur les flancs de la vallée. 
  

p8 a&nbsp &nbsp &nbsp &nbspp8 b

Figure 8 Barrage-voûte de Moiry, des Forces Motrices de la Gougra.
 

Le barrage-poids

Il a, en principe, dans une coupe verticale, une forme triangulaire. Son poids suffit seul à contenir la poussée de l'eau.

Une solutions intermédiaire consiste à réaliser un barrage-poids/voûte. Sa stabilité est alors assurée en partie par son poids et en partie par son appui sur les rives.

p8 d&nbsp &nbsp &nbsp &nbspp8 c

Figure 9 Barrage-poids de Grande Dixence.
 

Le barrage à contreforts

C'est un grand mur en béton qui s'appuie sur des contreforts en laissant des évidements, économisant ainsi du béton. Les contreforts, relativement minces, conduisent les efforts jusqu'aux fondations. Ce type de barrage a été peu utilisé en Suisse (Lucendro, Lessoc, Rossinière, Les Marécottes). Ce mode de construction se subdivise en sous-catégories; contreforts à têtes arrondies à masque amont, à voûtes multiples.

 p9 b&nbsp &nbsp &nbsp &nbspp9 a

Figure 10 Barrage à contreforts de Lucendro, Aare-Tessin.
 

La digue

Contrairement au barrage en béton, la digue a une section verticale beaucoup plus large. En règle générale, elle présente en son centre un noyau étanche, qui est retenu de part et d'autre par des remblais en terre ou en enrochement. Au lieu d'un noyau intérieur, on peut prévoir un revêtement étanche sur la face amont du barrage, en béton ou en asphalte.

p9 c&nbsp &nbsp &nbsp &nbspp9 d
  
Figure 11 Digue en terre de Göscheneralp, des Forces Motrices de Göschenen.