La Suisse, pays de barrages

C'est entre 1869 et 1872 qu'a été érigé à Pérolles, au sud de Fribourg, le premier barrage-poids en béton d'Europe. Un demi-siècle plus tard fut réalisé à Montsalvens, un barrage-voûte qui constituait aussi une première européenne par sa forme arquée horizontalement et verticalement. Ce type de barrage a, par la suite, le plus souvent, été construit dans notre pays.

Cependant, à l'origine, c'est aux barrages-poids qu'alla la préférence, tel l'ouvrage de Schräh dans le Wägital. Pendant les années 30 de crise économique mondiale, puis durant la seconde guerre mondiale, on construisit aussi quelques barrages à contreforts, qui permettaient d'économiser des matériaux, à l'exemple de Lucendro, au col du Saint-Gothard.

L'essor économique que connut la Suisse après la guerre, exigea le développement de la force hydraulique: en peu de temps, de 1950 à 1970, près de 80 barrages de plus de 15 mètres de hauteur furent construits. Ils représentent la moitié des ouvrages existants dans notre pays. De cette période date la construction de la Grande Dixence, qui avec ses 285 mètres de hauteur reste le barrage-poids le plus haut du monde.

Depuis, le rythme de construction des barrages s'est ralenti. Par contre, les ingénieurs suisses ont participé, avec toutes leurs connaissances et leur expérience, à de nombreux projets à l'étranger. Ils préservent ainsi leur acquis et demeurent à la pointe d'une technique qui ne cesse de progresser. Ceci est bénéfique pour assurer efficacement l'entretien de nos propres barrages.

p11 a

 

Figure 12 Un précurseur au 17ème siècle des barrages-voûtes modernes. Barrage de la Joux-Verte, Roche (VD). Le bois coupé était emporté dans la vallée par flottage, en utilisant l'eau du lac.
De l'Antiquité jusqu'à nos jours - quelques dates clé de l'histoire des barrages

4ème millénaire avant J.-C.

Java, Jordanie du nord: digues de 5 mètres de hauteur et barrages en maçonnerie destinés à l'irrigation et aux besoins en eau potable.

Environ 2600 avant J.-C.

Saad al Kafara, au sud du Caire: digue de rétention de crues, haute de 14 mètres, détruite par une crue avant son achèvement.

Environ 700 avant J.-C.

Le roi d'Ourartou Rusa et le roi assyrien Sanherib construisent des petits barrages pour alimenter leur capitale en eau.

Environ 550 avant J.-C.

Marib, Yémen du nord: mise en chantier d'un barrage d'irrigation qui crée les bases de la vie du royaume légendaire de Saba; l'ouvrage restera exploité durant environ 1200 ans.

Rome antique

Multiples exemples d'ouvrages d'art dans les provinces de l'Empire. Aux digues et barrages-poids s'ajoutent pour la première fois les barrages-voûtes et à contreforts. Avec la chute de l'Empire romain d'Occident, la construction de barrages cesse en Europe, mais commence à connaître un bel épanouissement à Ceylan, au Japon, aux Indes et en Perse.

XVème siècle

Europe: digues de modestes dimensions destinées à la pisciculture et au fonctionnement de moulins (exemple: la retenue de Bommer, près de Kreuzlingen, construire en 1460).

1695

Roche (VD): barrage arqué haut de 8 mètres pour le flottage de bois utilisé comme combustible pour l'évaporation de la saumure. Laissé à l'abandon, l'ouvrage s'effondre en 1945.

XIXème siècle

France: formulation des premières bases théoriques pour l'établissement de projets de grands barrages.

1872

Fribourg, barrage de Pérolles: premier cas d'utilisation du béton pour la construction de grands barrages en Europe.

1920

Montsalvens (FR): premier barrage-voûte européen à courbure horizontale et verticale.

Il existe en Suisse (1994) plus de 200 grands barrages, qui sont placés sous la haute surveillance de la Confédération. La plupart d'entre eux se trouvent dans les Alpes. La construction de nouveaux barrages a fortement régressé ces dernières années. La surélévation d'un barrage existant permet d'agrandir le volume de retenue; ainsi, la production d'énergie en hiver peut être augmentée. Le barrage-voûte de Mauvoisin (VS) a été surélevé de 13 m, dans ce but.

p12 a